Bilan d'évolution de carrièreArchi medValidation des Acquis de l'Expérience

Un raccourci pour se qualifier et se former ; une reconnaissance officielle des compétences

Valoriser l’expérience professionnelle et améliorer le niveau de qualification par un accompagnement personnalisé

 
  • Accompagner effectivement et méthodologiquement la démarche
  • Cibler le titre, la certification, le diplôme le  plus adapté
  • Accompagner l’élaboration et la présentation du dossier
  • Préparer à l’entretien et à la mise en situation devant un jury
  • Identifier les formations complémentaires  (en cas de validation partielle)
 
 

Notre méthodologie

Phase 1 - Positionnement

  • Effectuer les comparaisons entre plusieurs référentiels de qualification et positionner le candidat sur le diplôme le plus en adéquation avec les activités professionnelles exercées, les compétences et l’expérience acquises.

Phase 2 - Mise en œuvre

  • Apporter des aides et des conseils méthodologiques ainsi qu’un suivi renforcé pour élaborer et rédiger le livret et/ou le dossier VAE.

Phase 3 - Préparation au jury

  • Savoir argumenter et démontrer ses acquis, ses expériences, ses motivations personnelles et professionnelles, se préparer à l’entretien et à la mise en situation devant un jury.

Phase 4 - Suivi

  • Renforcer la dynamique de réussite pour l’obtention de la qualification visée, accompagner la recherche d’une formation complémentaire (validation partielle).

Nota : 2 parcours possibles : entretiens individuels ou entretiens individuels + ateliers

La VAE en pratique

Quelles conditions ?

La validation des acquis de l'expérience est un droit ouvert à tous : salariés (en contrat à durée indéterminée ou déterminée, intérimaires...), non-salariés, demandeurs d'emploi, bénévoles, agents publics. Et ce, quels que soi(en)t le(s) diplôme(s) précédemment obtenu(s) ou le niveau de qualification. Une seule condition : justifier d'une expérience professionnelle (salariée ou non, bénévole ...) de 3 ans en continu ou en discontinu, en rapport avec le contenu de la certification (diplôme, titre...) envisagée.

Quels diplômes ?

Sur le principe, la VAE s'applique à l'ensemble des diplômes et titres à vocation professionnelle ainsi qu'aux certificats de qualification. L'imputabilité des dépenses liées à la VAE est soumise au fait que la certification visée soit inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Quelles modalités ?

Dans le cadre du plan de formation de l’entreprise
L'employeur peut décider d'inscrire des actions de VAE dans le plan de formation de l'entreprise. Une convention est alors conclue entre l'employeur, le salarié bénéficiaire et l'organisme qui accompagne le candidat. Cette convention précise notamment le diplôme, le titre ou le certificat de qualification professionnelle visé ;  la période de réalisation ;  les conditions de prise en charge des frais.

Dans le cadre du congé pour validation des acquis de l'expérience (CVAE)
D'une durée équivalente à 24 heures de temps de travail (consécutives ou non), le congé de validation des acquis de l'expérience est accordé à la demande du salarié, sur autorisation de l'employeur. Le salarié peut demander ce congé pour participer aux épreuves de validation et pour les périodes d'accompagnement à la préparation de cette validation.  La demande d'autorisation d'absence, adressée à l'employeur au plus tard 60 jours avant le début des actions de validation, doit préciser  le diplôme, le titre ou le certificat de qualification visé ; l'organisme qui délivre la certification ; les dates, la nature et la durée des actions.

Références

La qualité de nos accompagnements VAE est reconnue : la DDTEFP des Hauts de Seine nous a renouvelé sa confiance ces deux dernières années.

Inscrivez vous

Haut de page

 

 

 

 

Pour un meilleur affichage, mettez à jour votre navigateur, cliquez ici