Le bilan d'évolution de carrière

Le bilan de compétences

Bilan d'évolution de carrièreArchi medLe bilan d’évolution de carrière

Définir des stratégies d’évolution de carrière Analyser sa trajectoire professionnelle, donner un sens et un nouvel élan à sa carrière.
 
  • Identifier les motivations
  • Evaluer les compétences professionnelles et les aptitudes
  • Cibler des stratégies d’action et d’évolution
  • Mettre en place un plan d’évolution adapté aux besoins de l’entreprise
  • Identifier les ajustements à opérer
 
 

Notre méthodologie

Aider la prise de décision et renforcer l’action

Phase 1 - Exploration

  • Identifier ses qualités, ses compétences, son potentiel et s’en convaincre

Phase 2 - Cristallisation

  • S’approprier et articuler son potentiel, ses compétences au contexte de son entreprise, les valoriser pour renforcer son leadership

Phase 3 - Spécification

  • Les pistes, les confronter aux réalités de son entreprise, faire des choix, acter des décisions

Phase 4 - Réalisation

  • Créer les conditions de la mise en place du projet et agir en fonction des stratégies définies

Modalités

  • 8 entretiens x 2 heures (soit 16 heures)

  • 2 x 4 heures (soit 8 heures de recherches, benchmarking et enquêtes)

  • Durée totale : 24 heures

Résultats  : 100% des personnes accompagnées ont défini un projet d’évolution, 94% ont abouti dans leur projet d'évolution en interne (Statistiques 2007).

Financement : DIF, Plan de formation.

Agréments : Le centre de bilan d’ARCHI-MED est agréé par les OPACIF suivants : FONGECIF, ANFH, AFDAS, MEDIAFOR, UNIFAF, FAFIEC.

Incrivez_vous

Nos outils et nos méthodes

  • Des tests dont la fiabilité a été démontrée :

    - Indicateur du profil personnel et professionnel
    - Inventaire d’intérêts et de motivation professionnels
    - Test d’analyse de postes

  • Référentiel des métiers / Répertoire opérationnel des métiers
  • Outils d’auto-évaluation
  • Outils d’analyse et d’approfondissement du profil
  • Entretiens de conseil, feed-back, coaching, Document de synthèse

Code de déontologie

Consentement du bénéficiaire :
Un Bilan ne peut être réalisé qu’avec le consentement du bénéficiaire, volontairement exprimé. Le refus d’un salarié de consentir à un Bilan ne constitue ni une faute, ni un motif de licenciement. Article L.900-4-1 du Code du Travail.

Convention bilan

La réalisation d’un Bilan est subordonnée à la conclusion d’une convention entre le bénéficiaire, l’organisme prestataire et le financeur. Ce dernier peut être l’employeur lorsque le Bilan est effectué au titre du plan de formation de l’entreprise, ou l’organisme paritaire financeur du Bilan. Cette convention peut être bipartite lorsque le bénéficiaire prend en charge l’intégralité de son Bilan. Art R.900-3 Code du Travail.

Secret professionnel

Respect des dispositions prévues à l'article du Code Pénal 226-13

Le document de synthèse peut être transmis à un tiers uniquement avec le consentement du bénéficiaire (point stipulé dans la convention établie par le prestataire)  Art R900-4-1 du Code du Travail

Nature et teneur des investigations menées par le prestataire

Les informations demandées au bénéficiaire doivent présenter un lien direct avec l’objectif du Bilan tel qu’il est défini dans l’article L.900-2 du Code du Travail et le bénéficiaire est tenu d’y répondre de bonne foi.

Les étapes du Bilan

Le Bilan doit se dérouler en 3 étapes Art R 900-1 du Code du Travail.

Propriété des résultats du Bilan

Le bénéficiaire est le seul propriétaire des résultats et de la synthèse du Bilan. Le document de synthèse peut être transmis à un tiers uniquement avec le consentement du bénéficiaire. Cette disposition doit faire l’objet d’un point dans la convention établie par le prestataire. L’arrêté du 27 octobre 1992 propose les conventions types propres à cette décision. Art L.900-4-1 du Code du Travail.

Restitution des résultats au bénéficiaire

L’intégralité des résultats doit être restituée au bénéficiaire. Art R.900-1 du Code du Travail

Document de synthèse

Le document de synthèse est établi par le prestataire sous sa seule responsabilité et est soumis au bénéficiaire pour d’éventuelles observations, avant sa rédaction finale. Art R.900-2 du Code du Travail

Méthodes et techniques professionnelles

L’article R900-4 du Code du Travail rappelle l’importance de la fiabilité des méthodes et techniques utilisées ayant dû faire la preuve de leur pertinence (élaborées à partir de théories validées par des pratiques professionnelles, ou par l’intermédiaire de méthodes scientifiques d’étalonnage). Cf. circulaire du 20/03/93 du Ministère du Travail aux Préfets de Régions. Ce même article donne, également, une base légale concernant la qualification du prestataire, pour la réalisation de Bilans de Compétences.

Haut de page

 

 

 

 

Pour un meilleur affichage, mettez à jour votre navigateur, cliquez ici